• Voyage en Inde : quelques idées des choses à voir et à faire

    En Inde, le dépaysement sera incontestablement au rendez-vous. Vous serez surtout frappé par la beauté unique des monuments et des paysages hauts en couleur. Le voyage réservera une réelle expérience humaine aux passionnés d’histoire et de culture, en visitant par exemple le célèbre Taj Mahal ou encore le temple du Lotus. Les coins désertiques seront […]

  • Quelques conseils utiles pour bien préparer un voyage au Vietnam

    Un voyage bien organisé rime souvent avec voyage réussi. Bien que le Vietnam soit une destination touristique passionnante et accueillante, bien préparer votre escapade est indispensable pour que votre séjour se déroule dans les meilleures conditions. Afin de vous apporter plus d’informations sur le sujet, voici quelques conseils qui pourront vous être utiles pour la […]

  • Quel est le mode de fonctionnement du scooter électrique ?

    Parmi les nouveaux moyens de déplacement dans les grandes villes, on trouve les scooters électriques avec 2 twenty scooters en bonne position. C’est un mode de déplacement équivalent des scooters thermiques ou classiques. La principale différence avec les autres types de scooters est qu’ici l’essence n’est pas utilisée pour ravitailler le véhicule, mais plutôt de l’électricité. […]

  • Quelles sont les spécificités de l’auto partage entre particuliers ?

    L’autopartage est un service qui se développe de plus en plus dans notre société, certains pourraient ne pas comprendre de quoi il s’agit et le confondre avec le covoiturage. L’autopartage encore appelé voitures en libre-service est un système qui permet à une personne morale (entreprise, association, coopérative, agence publique, etc.) ou à une personne physique […]

  • Visitez le Palais de Bahia durant votre séjour dans un hôtel de luxe à Marrakech

    Marrakech est l’une des villes du Maroc qui a souvent servi de capitale, de nombreuses dynasties régnantes s’y sont installées depuis sa fondation jusqu’au protectorat français. Aujourd’hui, en plus de l’hôtel de luxe à Marrakech qui est un véritable symbole de bien-être et de beauté, on retrouve encore des palais qui rappellent cette période de […]

  • Des équipements légers pour s’éclairer pendant un trekking au Maroc

    Les équipements que vous emportez avec vous pour un trekking au Maroc http://www.aventure-berbere.com/types/rando-trekking/ sont assez importants, ils vous permettront de faire face aux situations prévues comme imprévues de votre séjour. Ne négligez donc pas cet aspect de la préparation du trekking ou de la randonnée. En fonction de la durée et du lieu de votre trekking, […]

  • Quelle est l’histoire de la carte grise ?

    La carte grise donne à son propriétaire la totale propriété de son véhicule à deux ou quatre roues en contrepartie des quelques euros qu’il coûte. La carte grise, qui en réalité est bleue de nos jours, est indispensable pour pouvoir rouler en France et même à l’étranger. Les cartes grises sur le site https://www.commander-sa-carte-grise.com/ont leur […]

Voyage en Inde : quelques idées des choses à voir et à faire

voyage en Inde_Taj_mahal_from_entrance

En Inde, le dépaysement sera incontestablement au rendez-vous. Vous serez surtout frappé par la beauté unique des monuments et des paysages hauts en couleur. Le voyage réservera une réelle expérience humaine aux passionnés d’histoire et de culture, en visitant par exemple le célèbre Taj Mahal ou encore le temple du Lotus. Les coins désertiques seront aussi agréables à découvrir en safari ainsi que ses marchés.

La beauté et l’architecture fascinante des monuments indiens lors d’un voyage en Inde

Le pays des maharajas, des tigres et des éléphants a tellement à offrir aux voyageurs en termes de visites touristiques. Il propose un vaste choix de monuments qui le représente. Lors de votre séjour en Inde, ne manquez pas le Taj Mahal qui est le monument incomparable du pays. Vous le trouverez au nord près d’Agra, au bord du fleuve Yamuna, dans l’État de l’Uttar Pradesh.

Il s’agit d’un immense mausolée funéraire en marbre blanc. Il a été édifié entre 1631 et 1653 sous les ordres de l’empereur moghol Shâh Jahân, dans le but d’abriter la tombe de son épouse, Mumtâz Mahal. Cette dernière est décédée pendant son accouchement. C’est un véritable symbole de l’amour éternel.

Parmi les vestiges ancestraux et les constructions modernes, il y a également le temple du Lotus situé à Bahapur, un faubourg du sud de Delhi. En fait, c’est l’une des principales maisons d’adoration bahá’ies, construite entre 1980 et 1986. Le temple est dédié à la croyance en un Dieu unique, à la diversité des religions et à l’unité de l’humanité. En tout cas, tout le monde est le bienvenu dans son enceinte. À la base, le bâtiment est inspiré de la fleur de lotus, mais entrouvert, comportant 27 pétales répartis sur 9 côtés. Chacun est recouvert de marbre blanc.

Faire un safari en chameau dans les régions désertiques de l’Inde

Le safari en chameau est une aventure unique à vivre absolument dans le désert de l’Inde. Ce concept montre surtout aux touristes les grands moments du passé, l’immensité du désert avec la chaleur et les vues fascinantes, ainsi que les habitants colorés et accueillants dans les petits villages. Vous pourrez faire ces excursions par exemple dans le désert du Thar tout près de la frontière du Pakistan, dans la superbe ville fortifiée de Jaisalmer, au Rajasthan.

Vous serez sûrement excité de commencer, mais sachez que monter à dos de chameau n’est pas facile du tout. Il faut savoir se tenir en équilibre et s’habituer aux mouvements de la bête, sinon soit vous tomberez soit vous vous ferez mal notamment au dos, mais surtout aux cuisses . En tout cas, les chameliers sont là pour vous apprendre les bases de la chevauchée. Pour votre voyage en Inde, ne négligez pas les vêtements en coton et flottants pour la chaleur, les vêtements chauds pour la nuit, le kit de premiers soins, ainsi que la crème solaire, le chapeau sola-topee, les lunettes et les masques pour éviter d’exposer votre peau au soleil.

En route, les dunes de sable jaune et chatoyant sont impressionnantes et les paysages sont mémorables. Dans les villages, vous pourrez par exemple voir des troupeaux de bétail et des maisons traditionnelles à base circulaire construites en terre avec un toit conique en chaume. Si vous prévoyez de dormir dans le désert, n’oubliez pas d’apporter de l’eau et de la nourriture en quantité suffisante. En tout cas, vous profiterez des étoiles les plus brillantes du ciel nocturne et de la brise fraîche du désert fascinant.

Quelques conseils utiles pour bien préparer un voyage au Vietnam

voyage au Vietnam

Un voyage bien organisé rime souvent avec voyage réussi. Bien que le Vietnam soit une destination touristique passionnante et accueillante, bien préparer votre escapade est indispensable pour que votre séjour se déroule dans les meilleures conditions. Afin de vous apporter plus d’informations sur le sujet, voici quelques conseils qui pourront vous être utiles pour la préparation de vos vacances au Vietnam.

Choisir la bonne période pour visiter le Vietnam

Le choix de vos périodes de vacances constitue l’un des éléments clés qui contribuent à la réussite de votre escapade dans le territoire vietnamien. Par exemple, vous faire surprendre par un mauvais temps lors de votre circuit sur mesure au Vietnam peut gâcher l’ensemble de votre séjour dans le pays. Ainsi, pour profiter des meilleures conditions climatiques durant votre escapade dans la destination, il est important de prendre connaissance de son climat avant de définir la date de votre voyage.

Comme le Vietnam est relativement vaste, le climat est différent d’une région à une autre. Ainsi, dans la partie nord et sud du pays, le temps est sec et agréable entre les mois de novembre et avril. Dans le centre, c’est à partir du mois de février que les saisons de pluies s’arrêtent. D’une manière générale, la période la plus touristique dans l’ensemble du pays se déroule durant le mois de janvier.

Ce qu’il faut savoir que les passeports et visas

Comme pour tout voyage dans un pays étranger, la question des papiers administratifs de voyage est essentielle afin de pouvoir entrer sur le sol vietnamien. Au Vietnam comme dans la majorité des destinations de l’Asie, il vous sera indispensable de disposer d’un passeport valide au moins six mois après la date de votre retour pour séjourner dans le pays.

En ce qui concerne le visa, il est à noter qu’une exemption de visa est en rigueur jusqu’au 30 juin 2018 pour des vacances de moins de 15 jours et 14 nuits. Pour ce qui est des séjours plus longs, il vous est obligé de présenter un visa à votre arrivée sur le territoire vietnamien. Afin de l’obtenir, vous avez le choix entre le fait de confier votre dossier à une agence spécialisée, vous rendre directement à l’ambassade du Vietnam de votre pays de résidence ou effectuer une demande à votre arrivée. Bon nombre de voyageurs s’accordent à dire que cette dernière option est la plus abordable pour obtenir un visa touristique pour visiter le pays.

Réserver ses transports internes et excursions assez tôt

Durant vos vacances au Vietnam, vous disposez d’un large choix de transport pour vous déplacer en interne. Vous y trouverez, notamment des taxis, des cyclo-pousses, des motos-taxis et différents transports en commun, tels que le train, le bus, les minibus privés… Les minibus privés et les bus sont les plus courants et les plus abordables pour se déplacer d’une région à une autre. Cependant, il est recommandé d’acheter vos tickets à l’avance pour être sûr de trouver des places de disponibles.

La réservation est tout aussi indiquée si vous envisagez de faire des excursions durant votre séjour dans le pays. En effet, les prestataires conseillent de réserver avec 48 heures d’avance du fait qu’ils affichent souvent complet, principalement pendant la haute saison touristique. Il en va de même pour les vols intérieurs. Effectuer vos réservations plusieurs semaines à l’avance vous évitera de mauvaises surprises et vous permettra éventuellement de tomber sur une offre promotionnelle.

Quelques idées d’activités à faire au Vietnam

Destinations touristiques de choix, le territoire vietnamien vous propose un large choix d’activités à faire et de sites exceptionnels à découvrir. Que vous voyagiez avec des enfants, entre amis ou en amoureux, vous y trouverez facilement des endroits correspondant à vos besoins et attentes. Parmi les incontournables du Vietnam à effectuer durant votre escapade, il y a notamment l’exploration des dunes de Mui Ne. L’exploration de cette étendue de sable blanc et rouge vous en mettra plein les yeux. Les plus téméraires pourront s’essayer au surf des sables pour découvrir une sensation inédite.

Pour les amateurs de plaisirs balnéaires, la plage de Nha Trang propose une myriade d’activités aquatiques comme la plongée, le snorkeling, les balades en mer, la baignade, etc. Durant votre passage dans la localité, ne manquez pas de déguster de savoureux plateaux de fruits de mer et de profiter de la vie nocturne intense qui y règne.

Quel est le mode de fonctionnement du scooter électrique ?

scooter electrique

Parmi les nouveaux moyens de déplacement dans les grandes villes, on trouve les scooters électriques avec 2 twenty scooters en bonne position. C’est un mode de déplacement équivalent des scooters thermiques ou classiques. La principale différence avec les autres types de scooters est qu’ici l’essence n’est pas utilisée pour ravitailler le véhicule, mais plutôt de l’électricité. Cette électricité est stockée et redistribuée à partir d’une batterie que l’on retrouve généralement en dessous du siège du scooter. Avec le scooter électrique, il est assez aisé de conduire tout en bénéficiant du confort de l’engin. De plus, cet engin est assez performant sur le plan écologique et même sur le plan économique. Pour pouvoir justifier le choix du scooter électrique plutôt que des autres scooters, il faudrait comparer les différents moyens de transport.

Dans cet article nous présenterons essentiellement les avantages liés à l’utilisation de scooters électriques, chacun pourra ainsi les évaluer par rapport à son mode de vie. De prime abord, le scooter électrique est un engin à la fois silencieux, qui ne pollue pas et qui permet de faire des économies. Grâce à son moteur électrique, le scooter électrique n’émet presque pas de bruit. À part un faible bruit lors de l’accélération du fait de la transmission de l’énergie jusqu’au moteur par les batteries. Lorsque vous roulez par contre, le scooter émet un son à peine perceptible, qui vous permet de savoir que le moteur fonctionne normalement. Fonctionnant à l’électricité, comme son nom l’indique, le scooter électrique ne consomme aucune goutte de carburant fossile et n’a donc rien en commun avec un moteur thermique de base.

Le scooter électrique ne consomme pas de carburant, il n’y a pas besoin d’huile pour entretenir le moteur, aucune fumée n’est émise, c’est un engin qui reste propre en tout temps. L’absence de réservoir et de pot d’échappement fait en sorte que les émissions polluantes se chiffrent à zéro. Puisque le scooter électrique ne fonctionne qu’à l’électricité, le coût de revient d’une recharge est de loin inférieur au prix que couterait un plein de carburant fossile. Depuis plusieurs années déjà on sait comment fonctionnent les moteurs électriques, ils permettent d’obtenir un rapport d’environ 1 pour 10 par rapport au coût de l’essence. Le moteur électrique limite aussi le nombre d’opérations d’entretien à faire sur le moteur qui s’avèrent couteuses et parfois fastidieuses sur les moteurs thermiques. Les moteurs électriques sont assez simples d’utilisation, ce qui permet de réduire considérablement les pannes que le véhicule pourrait rencontrer.

Quelles sont les spécificités de l’auto partage entre particuliers ?

L’autopartage est un service qui se développe de plus en plus dans notre société, certains pourraient ne pas comprendre de quoi il s’agit et le confondre avec le covoiturage. L’autopartage encore appelé voitures en libre-service est un système qui permet à une personne morale (entreprise, association, coopérative, agence publique, etc.) ou à une personne physique de mettre à disposition un ou plusieurs véhicules aux « clients ». Le principe du carshare est assez simple. Au lieu d’acquérir un véhicule qu’il n’utilisera pas vraiment et qui passera beaucoup de temps en stationnement, les particuliers peuvent faire appel à ce service. Ainsi, l’utilisateur paye uniquement pour le temps durant lequel il utilise le véhicule. Le reste du temps, le véhicule est loué et utilisé par d’autres personnes, un peu comme pour une location de véhicule. Ce système fonctionne grâce aux différences d’horaires et de créneaux d’utilisation.

Les frais essentiels comme l’entretien du véhicule, le coût d’achat sont partagés par le service d’autopartage. Ce service existe depuis les années 1950, mais c’est seulement depuis environ 10 ans qu’il s’est popularisé auprès des particuliers. Les gens se tournent un peu plus vers ce service et renoncent à la propriété individuelle d’un véhicule. L’autopartage entre particuliers est effectif depuis 2011, dans ce cas on parle de service puisque les propriétaires de véhicules les mettent à la disposition de ceux qui veulent les louer. Le principe le plus souvent mis en œuvre est qu’un groupe de particuliers s’associe pour effectuer l’achat du véhicule et le partager.

L’autopartage peut être mis en œuvre sur différents types de véhicules, comme des monospaces, des citadines, des familiales, des cabriolets, des fourgonnettes, etc. Les véhicules doivent être réservés avant l’utilisation, et le loueur doit préciser la durée prévue d’utilisation, le lieu où il compte récupérer le véhicule, par Internet, par email ou par téléphone. Toujours dans le cas d’autopartage entre particuliers, les lieux de stationnement des véhicules sont aussi nombreux que les propriétaires. On trouve donc des véhicules dans les campagnes, dans les villes, en banlieues, et plus encore. La prise de possession de véhicule se fait « manuellement » entre les personnes, par un échange de clés. La restitution du véhicule se fait selon les termes entendus par les deux parties. Entre particuliers, l’autopartage est assez ouvert, tout se déroule selon les termes que les deux ou les nombreuses parties décident. N’étant pas des entreprises, ils ne sont pas soumis aux contraintes de rentabilité et d’administration.

Visitez le Palais de Bahia durant votre séjour dans un hôtel de luxe à Marrakech

la sultana hotel de luxe

Marrakech est l’une des villes du Maroc qui a souvent servi de capitale, de nombreuses dynasties régnantes s’y sont installées depuis sa fondation jusqu’au protectorat français. Aujourd’hui, en plus de l’hôtel de luxe à Marrakech qui est un véritable symbole de bien-être et de beauté, on retrouve encore des palais qui rappellent cette période de faste du royaume. Le palais Bahia est l’un des plus remarquables de la ville, et il regroupe dans sa structure à la fois l’architecture arabe et andalouse. Le tout est agrémenté par un magnifique jardin et une décoration d’intérieur sublimée. En visitant Marrakech, vous pourrez trouver ce palais à quelques minutes au sud de l’ancienne ville plus communément appelée la médina, à proximité de la Casbah et du Mellah qui était le quartier juif.

Histoire et évolution du palais Bahia à Marrakech

Le palais Bahia a été construit en 1900 et il était à cette époque le palais le plus grand et le plus somptueux que la ville ait connu. Avec ses 150 pièces, ce monument faisait état de la puissance du Royaume du Maroc, de plus sa décoration était un délice pour les yeux avec les peintures florales et les sculptures qui décoraient ses allées et pièces. Les jardins arborés d’orangers, de grenadiers, de palmiers et autres arbres exotiques, sont toujours impressionnants, tout comme sa cour de 1500 mètres carrés. Même les plus grands hôtels de luxe de Marrakech https://www.sejour.org/Afrique/Profiter-d-un-sejour-royal-au/n’ont pas aussi fière allure. La construction du palais a été faite par un chambellan et son fils, à l’époque ils étaient les plus puissants après le roi, le palais était destiné à la maîtresse du fils, d’ailleurs le terme « Bahia » signifie « la belle, la brillante ».

Pendant la période du protectorat français sur le Maroc dès 1912, le général Lyautey qui à l’époque était l’homme le plus puissant du Maroc décida d’en faire sa résidence personnelle, ainsi que celle des autres officiers sur place. Pour augmenter le confort du palais, on lui ajoute le chauffage, des cheminées et l’électricité. De nos jours, seulement une partie du palais est ouverte à la visite, pendant que l’autre partie accueille la famille royale ou les dignitaires étrangers pendant leurs séjours à Marrakech. Le palais a autant de confort qu’un hôtel de luxe à Marrakech. Parfois des concerts y sont organisés. Les habitants et les visiteurs ont ainsi l’occasion de découvrir les jardins riches en espèces végétales qui attirent de nombreuses espèces. À l’intérieur on peut découvrir des zelliges, des charpentes recouvertes de motifs végétaux, et la taille immense des pièces.

 

Des équipements légers pour s’éclairer pendant un trekking au Maroc

trekking

Les équipements que vous emportez avec vous pour un trekking au Maroc http://www.aventure-berbere.com/types/rando-trekking/ sont assez importants, ils vous permettront de faire face aux situations prévues comme imprévues de votre séjour. Ne négligez donc pas cet aspect de la préparation du trekking ou de la randonnée. En fonction de la durée et du lieu de votre trekking, vous adapterez le matériel à emporter. Le mieux reste encore de vous informer et d’établir une liste précise de tout ce que vous emporterez. Il ne sert à rien de se surcharger avec beaucoup de choses qui peuvent être inutiles au final, parce que le poids du sac peut être un frein à votre progression pendant le trajet. Le couteau suisse et la gourde restent des éléments totalement indispensables lorsque vous allez vous promener en pleine nature. Le couteau suisse présente le double avantage d’être léger et multifonctionnel il peut vous sortir de plusieurs situations grâce à ses nombreux outils. La gourde vous permet de transporter de l’eau qui est un élément absolument indispensable lorsque vous marchez.

Parmi les autres éléments que vous pouvez emmener, vous ne devez absolument pas négliger la lampe frontale. C’est un élément primordial puisqu’elle vous permet de transporter l’eau que vous boirez tout au long du parcours. Vous pouvez opter pour les gourdes filtrées qui permettent en même temps de filtrer l’eau que vous aurez puisée à un endroit ou à un autre. L’eau vous permet de vous hydrater pendant votre marche. Parmi les éléments dont vous aurez besoin, vous pouvez compter la lampe frontale. C’est un élément primordial dans votre matériel de trekking au Maroc ou ailleurs. Avec la lampe frontale, vous pouvez voir et surtout être vu à une certaine distance tout en gardant les mains libres. Ainsi vous pouvez installer votre campement en vous éclairant sans souci ou terminer votre étape malgré la nuit.

Pour un trekking au Maroc, vous pouvez opter pour les lampes frontales de marque Petzl qui sont parfaitement adaptées. En plus d’une lampe frontale, il vous faut une lampe de poche qui vous aidera à éclairer votre parcours ou vos activités lorsque la lampe frontale vous aura lâché. Pour les lampes de poche, essayez les lampes MagLite qui sont très résistantes, mais aussi les marques Dynamo qui fonctionnent sans piles et éclairent à volonté. Ce sont des marques et modèles qui sont plébiscités par les randonneurs.

Quelle est l’histoire de la carte grise ?

carte grise

La carte grise donne à son propriétaire la totale propriété de son véhicule à deux ou quatre roues en contrepartie des quelques euros qu’il coûte. La carte grise, qui en réalité est bleue de nos jours, est indispensable pour pouvoir rouler en France et même à l’étranger. Les cartes grises sur le site https://www.commander-sa-carte-grise.com/ont leur histoire un peu comme tous les documents d’immatriculation. La première carte grise est apparue en 1893 et était délivrée par la préfecture de police. Ce document est avant tout un permis de rouler avec son véhicule. Comme c’est encore le cas aujourd’hui, le certificat d’immatriculation était valable pour un seul numéro. Avec les années, les siècles, la carte grise a beaucoup évolué, que ce soit en termes de couleur, de contenu ou même de forme. En 1928 par exemple on pouvait retrouver le nom du propriétaire, les informations liées au véhicule, mais aussi, aussi surprenant que cela est, la date de validité du document et l’unique parcours que le véhicule a l’autorisation d’effectuer.

Par la suite, la carte grise a évolué en faisant apparaitre des informations telles que le nom, l’adresse et la profession du propriétaire du véhicule, le nombre de places du véhicule, son poids, et d’autres informations. Après 2004, la carte grise a continué son évolution avec de nouvelles directives européennes. Le document devient bleu avec trois volets et on y rajoute 45% d’informations. Ainsi, les informations sont harmonisées entre les différents états membres de l’Union européenne. Le troisième volet de la carte peut être découpé et envoyé à la poste pour demander un certificat. Ce bout de papier permet de rouler pendant un mois en attendant sa carte grise.

En 2009, la carte grise prend une nouvelle orientation sur le plan de la forme, et elle n’a pas changé jusqu’à aujourd’hui. La carte grise est devenue rose et on y retrouve de nouvelles informations. Et elle s’allège d’éléments qui créaient la polémique. Sur la version 2004, les véhicules âgés de plus de 25 ans et sans immatriculation ne pouvaient pas en obtenir puisqu’ils pouvaient difficilement être justifiés. Ces véhicules ne pouvaient pas non plus passer les contrôles techniques normalement. Ces véhicules ne pouvaient donc pas traverser leur département. Pour répondre à ce manquement, les véhicules de plus de 30 ans peuvent disposer d’une carte grise de collection qui leur permet de se déplacer dans tout le pays et même en dehors. Les nouvelles plaques d’immatriculation pour ces véhicules sont de couleur noire, avec des lettres blanches.

Quels sont les avantages de la centrale vapeur ?

centrale vapeur principale

Tous ceux qui ont déjà fait usage d’une centrale vapeur, vous diront que c’est un équipement électroménager qui est beaucoup plus efficace qu’un simple fer à repasser. Rapprochez-vous des professionnels qui commercialisent de nombreuses marques. Avec le fer à repasser conventionnel que l’on connaît fait chauffer l’eau qui se trouve dans le réservoir intégré. En fonction du tissu et des besoins, la température tout comme le débit de vapeur peuvent être modifiés. Rappelons que la vapeur du fer à repasser permet de faire partir les plis des vêtements plus rapidement. La centrale vapeur augmente le nombre de vos possibilités en termes de repassage. Avec la centrale vapeur, la chaleur est produite par un générateur qui n’est pas le fer. La chaleur se répand plus rapidement et elle est produite en plus grande quantité. La quantité de vapeur étant augmentée, le repassage est beaucoup plus efficace et on gagne plus de temps. Nul besoin de repasser sur les mêmes endroits plusieurs fois.

Grâce à la pression, les tissus épais se défroissent plus vite. En règle générale, un seul passage suffit pour que les plis soient totalement éliminés. Le fer de la centrale vapeur est beaucoup plus léger puisque le réservoir d’eau n’y est pas associé. La majorité des modèles de centrale vapeur pèsent en moyenne 1.2 kg, il en est de même pour les autres marques. L’instrument se manie donc avec plus de facilité et les sessions de repassage fatiguent moins. L’un des nombreux autres avantages est la nature des matériaux qui constituent la semelle du fer. Ces derniers sont de bonne qualité et attribuent au fer une glisse optimale.

Rappelons que le réservoir d’eau de la centrale vapeur, est détaché de la centrale même et a en général une contenance de 1,5 litre. Au cours de l’utilisation on peut rajouter de l’eau dans les centrales vapeurs à faible autonomie, même lorsque le fer chauffe encore. De cette manière le fer est adapté à de nombreux types de linges. Certains appareils proposent des fonctionnalités supplémentaires qui rendent la centrale vapeur encore plus performante. On retrouve notamment le défroissage vertical afin de supprimer les plus des vêtements sans les enlever des cintres. Il serait donc intéressant de vous mettre à l’utilisation de la centrale vapeur, car cela facilitera vos repassages et vous permettra de gagner du temps au quotidien, en dépensant moins d’énergie.

Comment procéder pour créer son entreprise de taxi moto à Paris ?

taxi moto paris

Depuis les années 2000, le métier de taxi moto s’est répandu et attire de plus en plus de personnes indépendantes. Le secteur est en pleine croissance et selon les statistiques cela n’est pas près de s’arrêter. 75% des déplacements sont faits en taxi moto à Paris et même dans la plupart des zones urbaines. Pour vous lancer dans cette activité, il est important que vous preniez en compte certains éléments : les frais de matériels pour commencer les activités notamment les motos, les équipements, etc. Il faut prévoir au moins 60 000 euros ; ne négligez pas les différentes charges liées à l’activité au quotidien ; ainsi que les frais d’assurances. Vous devez connaitre le lieu où vous allez exercer votre métier. Les villes françaises les plus embouteillées sont Marseille avec 177 heures perdues dans les embouteillages chaque année, Paris est deuxième avec 33% de taux de congestion moyenne soit 155 heures de perdues par an. Bordeaux arrive en troisième position avec 147 heures, suivie de Nice avec 110 heures de perdues.

Un bon chef d’entreprise de taxi moto à Paris comme sur le site http://www.bluebird-privileges.fr/ devrait pousser ses employés à travailler à proximité des aéroports et des gares. Les clients qui sont principalement des hommes d’affaires ou des artistes pressés arrivent dans les gares et aéroports et ils ont besoin de se rendre rapidement à leurs lieux de rendez-vous en évitant au maximum les embouteillages. Le transport des personnes à moto est encadré par une réglementation assez sévère. En gros, le chauffeur doit avoir reçu une réservation, pendant que les chauffeurs de motos recherchent des clients ils ne peuvent pas stationner ni circuler sur les voies publiques, le véhicule utilisé ne doit pas être âgé de plus de 4 ans, et chaque année il doit subir une visite technique surtout pour vérifier le système de freinage, de suspension, de direction et de visibilité.

Une entreprise de taxi moto à Paris doit travailler uniquement avec des chauffeurs disposant d’un permis de conduire A, mais aussi de cartes professionnelles qui peuvent être obtenues auprès de la préfecture du département où le chauffeur réside. La carte professionnelle peut également être fournie par la préfecture de police de Paris. Le chauffeur a également le devoir de disposer d’une attestation qui est délivrée par le préfet, une sorte de certificat médical qui garantit de ses aptitudes physiques. Le véhicule doit être doté d’une signalétique bien précise.

Les caractéristiques du métier de coursier parisien

coursier paris

Paris est une grande métropole dans laquelle de nombreuses professions se sont développées avec les années qui passent. Parmi ces métiers « nouvelle génération », qui sont aujourd’hui devenus indispensables pour l’épanouissement des populations, nous pouvons citer le métier de coursier parisien. Le coursier est généralement employé par une entreprise, par une société de livraison ou il travaille à son propre compte. Quoi qu’il en soit, sa mission première est de récupérer des colis et de les faire parvenir en temps, en heure et en état aux destinataires. Une profession souvent exercée par des jeunes, avec des véhicules à deux roues ou à quatre roues, dépendamment du lieu et de la taille du colis à livrer. Le coursier se doit d’être respectueux des délais, rapide, mais il doit aussi maitriser l’espace dans lequel il effectue ses livraisons afin de prendre les itinéraires les plus rapides afin de livrer à temps.

Certes les courses se font rapidement, mais toujours dans le respect du Code de la route et des règles de base de sécurité, afin de ne pas causer de dommages ni à l’employé ni au paquet, et encore moins aux gens autour. Le métier de coursier parisien se développe principalement dans les grandes villes. Les livraisons effectuées dans les zones rurales ou périphériques proviennent généralement des grandes cités. Le métier comporte quelques risques, en plus des risques liés à la conduite et les dangers de la route, le coursier travaille par tous les temps, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, il est sur les routes et doit quand même respecter les délais qui lui sont impartis.

De plus du mauvais climat, le coursier parisien doit subir les embouteillages et la pollution. Très souvent le véhicule utilisé est muni d’un GPS afin que le coursier sache toujours quelle est la meilleure route à prendre pour arriver dans les meilleurs délais. Pour ceux qui se servent de deux roues pour leurs livraisons, le port du casque est obligatoire. Le coursier se reconnait facilement car son véhicule et sa tenue sont aux couleurs de l’entreprise pour laquelle il travaille. Le travail s’organise en équipe, il y’a tout un processus derrière chaque livraison, cela n’empêche pas que le coursier soit seul sur le terrain, pendant les livraisons. Le travail est très souvent organisé en roulements, ce qui fait qu’un coursier peut se retrouver à travailler le week-end, la nuit ou même les jours fériés.

Load More