Tourisme

Une tournée authentique qui promet dans les hautes terres chiliennes

Chili

Ornant le littoral ouest de l’Amérique du Sud, le Chili est une destination parfaite pour une escapade en pleine nature. Les paysages des hautes montagnes de cette nation abritent un écosystème unique au monde qui suscite la curiosité de nombreux randonneurs à la recherche de sentiers hors du commun à explorer. Situé au nord du territoire chilien à plus de 2 438 mètres d’altitude dans les Andes, San Pedro de Atacama et ses alentours constituent un incontournable pour une évasion inoubliable au Chili. Les bourlingueurs seront séduits dès le premier regard, rien qu’en effectuant une balade à travers les rues et les ruelles de ce village chilien. De plus, la beauté des innombrables sites qui décorent les voisinages accentuera le dépaysement lors d’un passage au Chili. Les inconditionnels de l’aventure seront aux premières loges pour admirer les merveilles écologiques qui se cachent au cœur d’une région quasi déserte nichée au cœur de la Cordillère des Andes. Détente, sensations et découvertes seront au rendez-vous une fois arrivées à San Pedro de Atacama et ses environs.

San Pedro de Atacama, un village de charme qui mérite un coup d’œil

Construit en plein désert il y a plusieurs années, le village de San Pedro de Atacama est un des itinéraires à ne pas manquer pour les férus de paysages lunaires. Les baladeurs commenceront par une promenade inopinée à travers les chemins de la citadelle pour une acclimatation en douceur. Ils se rapprocheront ensuite de l’un des nombreux opérateurs qui se sont installés sur place pour préparer leur voyage sur mesure au Chili. En longeant la route du nord au départ de San Pedro de Atacama, les visiteurs seront subjugués par l’ambiance surnaturelle des geysers d’El Tatio. Avec prudence, ils feront une halte dans la piscine issue des écoulements d’eaux qui se sont refroidies, pour une bonne trempette avant de reprendre le circuit. Ils s’en iront également vers la réserve nationale Los Flamencos, un endroit phare pour éveiller la curiosité des amoureux de l’ornithologie. Les flamants roses qui s’activent dans la lagune pour chercher leur nourriture seront un cliché magnifique en guise de souvenirs du passage dans cette localité.

Une balade enivrante au cœur des flots du désert d’Atacama

Après avoir contemplé les flamants des Andes dans la réserve naturelle Los Flamencos, les randonneurs effectueront un détour dans la Vallée de la Lune. Ils descendront de leur voiture pour quelques marches laisser leurs empreintes sur les étendues de sables qui couvrent les dômes de la vallée. Depuis les hauteurs, ils profiteront d’une vue imprenable sur toute la surface de la Vallée de la Mort et ses élévations. Ils remonteront dans leur véhicule pour rejoindre la lagune Cejar, les yeux du Salar et le lac Tebenquiche. Pour le bonheur des touristes, il est possible de se baigner dans le lac de sel de Cejar. Ils poursuivront leur chemin vers les deux profonds trous du désert d’Atacama pour une petite douche dans l’eau douce de l’un des bassins du Salar, afin d’enlever le restant de sel de la lagune de Cejar. L’autre cuve naturelle offre également une opportunité aux vacanciers de faire un portrait original avec leur appareil photo, avec leur reflet qui scintille dans le bleu de l’œil. Ils termineront avec le panorama envoûtant du lac Tebenquiche et ses montagnes environnantes, donnant un aspect féerique lors du coucher du soleil.

Voyage en Inde : quelques idées des choses à voir et à faire

voyage en Inde_Taj_mahal_from_entrance

En Inde, le dépaysement sera incontestablement au rendez-vous. Vous serez surtout frappé par la beauté unique des monuments et des paysages hauts en couleur. Le voyage réservera une réelle expérience humaine aux passionnés d’histoire et de culture, en visitant par exemple le célèbre Taj Mahal ou encore le temple du Lotus. Les coins désertiques seront aussi agréables à découvrir en safari ainsi que ses marchés.

La beauté et l’architecture fascinante des monuments indiens lors d’un voyage en Inde

Le pays des maharajas, des tigres et des éléphants a tellement à offrir aux voyageurs en termes de visites touristiques. Il propose un vaste choix de monuments qui le représente. Lors de votre séjour en Inde, ne manquez pas le Taj Mahal qui est le monument incomparable du pays. Vous le trouverez au nord près d’Agra, au bord du fleuve Yamuna, dans l’État de l’Uttar Pradesh.

Il s’agit d’un immense mausolée funéraire en marbre blanc. Il a été édifié entre 1631 et 1653 sous les ordres de l’empereur moghol Shâh Jahân, dans le but d’abriter la tombe de son épouse, Mumtâz Mahal. Cette dernière est décédée pendant son accouchement. C’est un véritable symbole de l’amour éternel.

Parmi les vestiges ancestraux et les constructions modernes, il y a également le temple du Lotus situé à Bahapur, un faubourg du sud de Delhi. En fait, c’est l’une des principales maisons d’adoration bahá’ies, construite entre 1980 et 1986. Le temple est dédié à la croyance en un Dieu unique, à la diversité des religions et à l’unité de l’humanité. En tout cas, tout le monde est le bienvenu dans son enceinte. À la base, le bâtiment est inspiré de la fleur de lotus, mais entrouvert, comportant 27 pétales répartis sur 9 côtés. Chacun est recouvert de marbre blanc.

Faire un safari en chameau dans les régions désertiques de l’Inde

Le safari en chameau est une aventure unique à vivre absolument dans le désert de l’Inde. Ce concept montre surtout aux touristes les grands moments du passé, l’immensité du désert avec la chaleur et les vues fascinantes, ainsi que les habitants colorés et accueillants dans les petits villages. Vous pourrez faire ces excursions par exemple dans le désert du Thar tout près de la frontière du Pakistan, dans la superbe ville fortifiée de Jaisalmer, au Rajasthan.

Vous serez sûrement excité de commencer, mais sachez que monter à dos de chameau n’est pas facile du tout. Il faut savoir se tenir en équilibre et s’habituer aux mouvements de la bête, sinon soit vous tomberez soit vous vous ferez mal notamment au dos, mais surtout aux cuisses . En tout cas, les chameliers sont là pour vous apprendre les bases de la chevauchée. Pour votre voyage en Inde, ne négligez pas les vêtements en coton et flottants pour la chaleur, les vêtements chauds pour la nuit, le kit de premiers soins, ainsi que la crème solaire, le chapeau sola-topee, les lunettes et les masques pour éviter d’exposer votre peau au soleil.

En route, les dunes de sable jaune et chatoyant sont impressionnantes et les paysages sont mémorables. Dans les villages, vous pourrez par exemple voir des troupeaux de bétail et des maisons traditionnelles à base circulaire construites en terre avec un toit conique en chaume. Si vous prévoyez de dormir dans le désert, n’oubliez pas d’apporter de l’eau et de la nourriture en quantité suffisante. En tout cas, vous profiterez des étoiles les plus brillantes du ciel nocturne et de la brise fraîche du désert fascinant.

Quelques conseils utiles pour bien préparer un voyage au Vietnam

voyage au Vietnam

Un voyage bien organisé rime souvent avec voyage réussi. Bien que le Vietnam soit une destination touristique passionnante et accueillante, bien préparer votre escapade est indispensable pour que votre séjour se déroule dans les meilleures conditions. Afin de vous apporter plus d’informations sur le sujet, voici quelques conseils qui pourront vous être utiles pour la préparation de vos vacances au Vietnam.

Choisir la bonne période pour visiter le Vietnam

Le choix de vos périodes de vacances constitue l’un des éléments clés qui contribuent à la réussite de votre escapade dans le territoire vietnamien. Par exemple, vous faire surprendre par un mauvais temps lors de votre circuit sur mesure au Vietnam peut gâcher l’ensemble de votre séjour dans le pays. Ainsi, pour profiter des meilleures conditions climatiques durant votre escapade dans la destination, il est important de prendre connaissance de son climat avant de définir la date de votre voyage.

Comme le Vietnam est relativement vaste, le climat est différent d’une région à une autre. Ainsi, dans la partie nord et sud du pays, le temps est sec et agréable entre les mois de novembre et avril. Dans le centre, c’est à partir du mois de février que les saisons de pluies s’arrêtent. D’une manière générale, la période la plus touristique dans l’ensemble du pays se déroule durant le mois de janvier.

Ce qu’il faut savoir que les passeports et visas

Comme pour tout voyage dans un pays étranger, la question des papiers administratifs de voyage est essentielle afin de pouvoir entrer sur le sol vietnamien. Au Vietnam comme dans la majorité des destinations de l’Asie, il vous sera indispensable de disposer d’un passeport valide au moins six mois après la date de votre retour pour séjourner dans le pays.

En ce qui concerne le visa, il est à noter qu’une exemption de visa est en rigueur jusqu’au 30 juin 2018 pour des vacances de moins de 15 jours et 14 nuits. Pour ce qui est des séjours plus longs, il vous est obligé de présenter un visa à votre arrivée sur le territoire vietnamien. Afin de l’obtenir, vous avez le choix entre le fait de confier votre dossier à une agence spécialisée, vous rendre directement à l’ambassade du Vietnam de votre pays de résidence ou effectuer une demande à votre arrivée. Bon nombre de voyageurs s’accordent à dire que cette dernière option est la plus abordable pour obtenir un visa touristique pour visiter le pays.

Réserver ses transports internes et excursions assez tôt

Durant vos vacances au Vietnam, vous disposez d’un large choix de transport pour vous déplacer en interne. Vous y trouverez, notamment des taxis, des cyclo-pousses, des motos-taxis et différents transports en commun, tels que le train, le bus, les minibus privés… Les minibus privés et les bus sont les plus courants et les plus abordables pour se déplacer d’une région à une autre. Cependant, il est recommandé d’acheter vos tickets à l’avance pour être sûr de trouver des places de disponibles.

La réservation est tout aussi indiquée si vous envisagez de faire des excursions durant votre séjour dans le pays. En effet, les prestataires conseillent de réserver avec 48 heures d’avance du fait qu’ils affichent souvent complet, principalement pendant la haute saison touristique. Il en va de même pour les vols intérieurs. Effectuer vos réservations plusieurs semaines à l’avance vous évitera de mauvaises surprises et vous permettra éventuellement de tomber sur une offre promotionnelle.

Quelques idées d’activités à faire au Vietnam

Destinations touristiques de choix, le territoire vietnamien vous propose un large choix d’activités à faire et de sites exceptionnels à découvrir. Que vous voyagiez avec des enfants, entre amis ou en amoureux, vous y trouverez facilement des endroits correspondant à vos besoins et attentes. Parmi les incontournables du Vietnam à effectuer durant votre escapade, il y a notamment l’exploration des dunes de Mui Ne. L’exploration de cette étendue de sable blanc et rouge vous en mettra plein les yeux. Les plus téméraires pourront s’essayer au surf des sables pour découvrir une sensation inédite.

Pour les amateurs de plaisirs balnéaires, la plage de Nha Trang propose une myriade d’activités aquatiques comme la plongée, le snorkeling, les balades en mer, la baignade, etc. Durant votre passage dans la localité, ne manquez pas de déguster de savoureux plateaux de fruits de mer et de profiter de la vie nocturne intense qui y règne.

Visitez le Palais de Bahia durant votre séjour dans un hôtel de luxe à Marrakech

la sultana hotel de luxe

Marrakech est l’une des villes du Maroc qui a souvent servi de capitale, de nombreuses dynasties régnantes s’y sont installées depuis sa fondation jusqu’au protectorat français. Aujourd’hui, en plus de l’hôtel de luxe à Marrakech qui est un véritable symbole de bien-être et de beauté, on retrouve encore des palais qui rappellent cette période de faste du royaume. Le palais Bahia est l’un des plus remarquables de la ville, et il regroupe dans sa structure à la fois l’architecture arabe et andalouse. Le tout est agrémenté par un magnifique jardin et une décoration d’intérieur sublimée. En visitant Marrakech, vous pourrez trouver ce palais à quelques minutes au sud de l’ancienne ville plus communément appelée la médina, à proximité de la Casbah et du Mellah qui était le quartier juif.

Histoire et évolution du palais Bahia à Marrakech

Le palais Bahia a été construit en 1900 et il était à cette époque le palais le plus grand et le plus somptueux que la ville ait connu. Avec ses 150 pièces, ce monument faisait état de la puissance du Royaume du Maroc, de plus sa décoration était un délice pour les yeux avec les peintures florales et les sculptures qui décoraient ses allées et pièces. Les jardins arborés d’orangers, de grenadiers, de palmiers et autres arbres exotiques, sont toujours impressionnants, tout comme sa cour de 1500 mètres carrés. Même les plus grands hôtels de luxe de Marrakech https://www.sejour.org/Afrique/Profiter-d-un-sejour-royal-au/n’ont pas aussi fière allure. La construction du palais a été faite par un chambellan et son fils, à l’époque ils étaient les plus puissants après le roi, le palais était destiné à la maîtresse du fils, d’ailleurs le terme « Bahia » signifie « la belle, la brillante ».

Pendant la période du protectorat français sur le Maroc dès 1912, le général Lyautey qui à l’époque était l’homme le plus puissant du Maroc décida d’en faire sa résidence personnelle, ainsi que celle des autres officiers sur place. Pour augmenter le confort du palais, on lui ajoute le chauffage, des cheminées et l’électricité. De nos jours, seulement une partie du palais est ouverte à la visite, pendant que l’autre partie accueille la famille royale ou les dignitaires étrangers pendant leurs séjours à Marrakech. Le palais a autant de confort qu’un hôtel de luxe à Marrakech. Parfois des concerts y sont organisés. Les habitants et les visiteurs ont ainsi l’occasion de découvrir les jardins riches en espèces végétales qui attirent de nombreuses espèces. À l’intérieur on peut découvrir des zelliges, des charpentes recouvertes de motifs végétaux, et la taille immense des pièces.

 

Des équipements légers pour s’éclairer pendant un trekking au Maroc

trekking

Les équipements que vous emportez avec vous pour un trekking au Maroc http://www.aventure-berbere.com/types/rando-trekking/ sont assez importants, ils vous permettront de faire face aux situations prévues comme imprévues de votre séjour. Ne négligez donc pas cet aspect de la préparation du trekking ou de la randonnée. En fonction de la durée et du lieu de votre trekking, vous adapterez le matériel à emporter. Le mieux reste encore de vous informer et d’établir une liste précise de tout ce que vous emporterez. Il ne sert à rien de se surcharger avec beaucoup de choses qui peuvent être inutiles au final, parce que le poids du sac peut être un frein à votre progression pendant le trajet. Le couteau suisse et la gourde restent des éléments totalement indispensables lorsque vous allez vous promener en pleine nature. Le couteau suisse présente le double avantage d’être léger et multifonctionnel il peut vous sortir de plusieurs situations grâce à ses nombreux outils. La gourde vous permet de transporter de l’eau qui est un élément absolument indispensable lorsque vous marchez.

Parmi les autres éléments que vous pouvez emmener, vous ne devez absolument pas négliger la lampe frontale. C’est un élément primordial puisqu’elle vous permet de transporter l’eau que vous boirez tout au long du parcours. Vous pouvez opter pour les gourdes filtrées qui permettent en même temps de filtrer l’eau que vous aurez puisée à un endroit ou à un autre. L’eau vous permet de vous hydrater pendant votre marche. Parmi les éléments dont vous aurez besoin, vous pouvez compter la lampe frontale. C’est un élément primordial dans votre matériel de trekking au Maroc ou ailleurs. Avec la lampe frontale, vous pouvez voir et surtout être vu à une certaine distance tout en gardant les mains libres. Ainsi vous pouvez installer votre campement en vous éclairant sans souci ou terminer votre étape malgré la nuit.

Pour un trekking au Maroc, vous pouvez opter pour les lampes frontales de marque Petzl qui sont parfaitement adaptées. En plus d’une lampe frontale, il vous faut une lampe de poche qui vous aidera à éclairer votre parcours ou vos activités lorsque la lampe frontale vous aura lâché. Pour les lampes de poche, essayez les lampes MagLite qui sont très résistantes, mais aussi les marques Dynamo qui fonctionnent sans piles et éclairent à volonté. Ce sont des marques et modèles qui sont plébiscités par les randonneurs.

Quelles sont les infrastructures que l’on retrouve à Marrakech ?

Marrakech

Marrakech est une ville dont l’expansion s’est faite à grande vitesse. Cela afin de satisfaire les attentes et les besoins des touristes qui se pressent toujours par millions, plus nombreux aux portes de la cité ocre. Avec les années, la ville s’est agrandie de part et d’autre en accueillant de nouveaux quartiers parmi lesquels nous pouvons citer Tamansourt. Tamansourt a été créé en 2005 par la volonté du roi Mohammed VI qui voulait désengorger le cœur de Marrakech http://blogmarrakech.webnode.fr/. Cette mini-ville se trouve à environ 10 kilomètres sur la route d’El-Jadida et on y retrouve des logements, une mosquée, des écoles, plus tard on y trouvera une université, des hôtels avec piscines, et bien d’autres infrastructures destinées à satisfaire les touristes. Désormais la ville de Marrakech est connectée à la ville de Casablanca par l’autoroute A7 depuis avril 2007. Au sud, la ville ocre est connectée à la ville d’Agadir grâce à l’autoroute A7 depuis 2010, et depuis mars 2011 l’autoroute relie la ville à chichaoua en se dirigeant vers Essaouira.

L’aéroport de Marrakech-Ménara compte parmi les plus grands aéroports du royaume et on y enregistre plus de 4 millions de passagers par an. Avec les travaux du terminal 3, l’aéroport pourra atteindre une capacité de 9 millions de passagers chaque année. L’objectif étant d’atteindre une capacité de 14 millions de passagers à l’horizon 2030. Notons tout de même que l’extension urbaine autour de l’aéroport limite son développement. La construction d’une cité aéroportuaire intégrée est en projet. Son coût est estimé à environ 4,3 milliards de dirhams, ce projet pourrait être édifié sur les sites de Sidi Bou Othmane et de Sidi Zouine.

Sur le plan du transport ferroviaire, la ville de Marrakech dispose de l’une des principales gares ferroviaires du royaume et elle accueille plus de 3 millions de voyageurs par an. Sur le plan économique, la ville de Marrakech repose principalement sur l’activité touristique, le commerce, mais aussi l’artisanat. L’activité hôtelière a beaucoup évolué au cours des dernières années, on estime que ce secteur double son activité à peu près tous les quatre ans. Marrakech compte 18 souks, où travaillent au moins 40 000 artisans de tous métiers, comme les dinandiers, les potiers, les maroquiniers, etc. le fruit de leurs efforts, les créations traditionnelles, ont désormais pour principaux concurrents des objets en plastique et parfois de qualité moyenne, qui sont produits en Inde ou en Chine.