Transport

Quel est le mode de fonctionnement du scooter électrique ?

scooter electrique

Parmi les nouveaux moyens de déplacement dans les grandes villes, on trouve les scooters électriques avec 2 twenty scooters en bonne position. C’est un mode de déplacement équivalent des scooters thermiques ou classiques. La principale différence avec les autres types de scooters est qu’ici l’essence n’est pas utilisée pour ravitailler le véhicule, mais plutôt de l’électricité. Cette électricité est stockée et redistribuée à partir d’une batterie que l’on retrouve généralement en dessous du siège du scooter. Avec le scooter électrique, il est assez aisé de conduire tout en bénéficiant du confort de l’engin. De plus, cet engin est assez performant sur le plan écologique et même sur le plan économique. Pour pouvoir justifier le choix du scooter électrique plutôt que des autres scooters, il faudrait comparer les différents moyens de transport.

Dans cet article nous présenterons essentiellement les avantages liés à l’utilisation de scooters électriques, chacun pourra ainsi les évaluer par rapport à son mode de vie. De prime abord, le scooter électrique est un engin à la fois silencieux, qui ne pollue pas et qui permet de faire des économies. Grâce à son moteur électrique, le scooter électrique n’émet presque pas de bruit. À part un faible bruit lors de l’accélération du fait de la transmission de l’énergie jusqu’au moteur par les batteries. Lorsque vous roulez par contre, le scooter émet un son à peine perceptible, qui vous permet de savoir que le moteur fonctionne normalement. Fonctionnant à l’électricité, comme son nom l’indique, le scooter électrique ne consomme aucune goutte de carburant fossile et n’a donc rien en commun avec un moteur thermique de base.

Le scooter électrique ne consomme pas de carburant, il n’y a pas besoin d’huile pour entretenir le moteur, aucune fumée n’est émise, c’est un engin qui reste propre en tout temps. L’absence de réservoir et de pot d’échappement fait en sorte que les émissions polluantes se chiffrent à zéro. Puisque le scooter électrique ne fonctionne qu’à l’électricité, le coût de revient d’une recharge est de loin inférieur au prix que couterait un plein de carburant fossile. Depuis plusieurs années déjà on sait comment fonctionnent les moteurs électriques, ils permettent d’obtenir un rapport d’environ 1 pour 10 par rapport au coût de l’essence. Le moteur électrique limite aussi le nombre d’opérations d’entretien à faire sur le moteur qui s’avèrent couteuses et parfois fastidieuses sur les moteurs thermiques. Les moteurs électriques sont assez simples d’utilisation, ce qui permet de réduire considérablement les pannes que le véhicule pourrait rencontrer.

Comment procéder pour créer son entreprise de taxi moto à Paris ?

taxi moto paris

Depuis les années 2000, le métier de taxi moto s’est répandu et attire de plus en plus de personnes indépendantes. Le secteur est en pleine croissance et selon les statistiques cela n’est pas près de s’arrêter. 75% des déplacements sont faits en taxi moto à Paris et même dans la plupart des zones urbaines. Pour vous lancer dans cette activité, il est important que vous preniez en compte certains éléments : les frais de matériels pour commencer les activités notamment les motos, les équipements, etc. Il faut prévoir au moins 60 000 euros ; ne négligez pas les différentes charges liées à l’activité au quotidien ; ainsi que les frais d’assurances. Vous devez connaitre le lieu où vous allez exercer votre métier. Les villes françaises les plus embouteillées sont Marseille avec 177 heures perdues dans les embouteillages chaque année, Paris est deuxième avec 33% de taux de congestion moyenne soit 155 heures de perdues par an. Bordeaux arrive en troisième position avec 147 heures, suivie de Nice avec 110 heures de perdues.

Un bon chef d’entreprise de taxi moto à Paris comme sur le site http://www.bluebird-privileges.fr/ devrait pousser ses employés à travailler à proximité des aéroports et des gares. Les clients qui sont principalement des hommes d’affaires ou des artistes pressés arrivent dans les gares et aéroports et ils ont besoin de se rendre rapidement à leurs lieux de rendez-vous en évitant au maximum les embouteillages. Le transport des personnes à moto est encadré par une réglementation assez sévère. En gros, le chauffeur doit avoir reçu une réservation, pendant que les chauffeurs de motos recherchent des clients ils ne peuvent pas stationner ni circuler sur les voies publiques, le véhicule utilisé ne doit pas être âgé de plus de 4 ans, et chaque année il doit subir une visite technique surtout pour vérifier le système de freinage, de suspension, de direction et de visibilité.

Une entreprise de taxi moto à Paris doit travailler uniquement avec des chauffeurs disposant d’un permis de conduire A, mais aussi de cartes professionnelles qui peuvent être obtenues auprès de la préfecture du département où le chauffeur réside. La carte professionnelle peut également être fournie par la préfecture de police de Paris. Le chauffeur a également le devoir de disposer d’une attestation qui est délivrée par le préfet, une sorte de certificat médical qui garantit de ses aptitudes physiques. Le véhicule doit être doté d’une signalétique bien précise.